Animations

Entraînement

« Le 1er novembre 1966, lors d'un ultime concert à l'Olympia, Jacques Brel, en peignoir, revient saluer sept fois le public qui l'applaudit durant vingt minutes. »
Jean-Yves Dana (in La Croix du 19 décembre 2013)

Il n'est pas si simple d'être une personnalité charismatique. Même pour un Accro du peignoir. Mais si vous avez le peignoir chevillé, si la bien-être-attitude est ancrée en vous, vous avez vocation à le devenir. Une fois que vous avez franchi ce « mur du son » qu'est la sérénité-en-toute-circonstance, la seule chose qui peut encore vous manquer pour être la personne que toute le monde écoute, que l'on applaudit, que l'on rappelle sept fois, c'est l'art de la conversation.

Dans quelle circonstance lier la conversation ?

Toutes les occasions sont bonnes, mais voici quelques situations classiques où le porteur de peignoir sera plus à l'aise pour engager le dialogue :

  • Dans les transports en commun ? bus, petit train touristique, funiculaire... - où vous partagez un siège avec une ou deux personnes, ce qui crée une intimité propice.
  • Dans une file d'attente à la boulangerie ou une salle d'attente dans les thermes , où le temps et l'ennui des autres joue en votre faveur.
  • Dans les événements conviviaux, types cocktails, pots d'accueil, dégustations, où l'ambiance est à la bonne humeur.

Comment lancer la conversation ?

Les sujets envisageables pour lier conversation avec des inconnus relèvent de quatre catégories :

  1. Les banalités, à commencer par la pluie et le beau temps : un sujet tellement passe-partout qu'il fera oublier l'éventuel décalage de vos apparences vestimentaires. Pratique !
  2. Les sujets circonstanciels, comme par exemple une remarque sur ce qu'il se passe sous vos yeux, une question sur les pratiques locales, un commentaire sur l'actualité lue dans le journal du jour, votre enthousiasme quant à la fréquentation exceptionnelle de la fête du peignoir le week-end dernier...
  3. Les sujets incongrus qui vous feront passer pour un admirable érudit ou un original charismatique. Ayez en stock quelques remarques à lancer de but en (peignoir) blanc, tels que : Saviez-vous que le tissu éponge est fabriqué en France depuis 1871?
  4. Aborder frontalement (mais sans brutalité) le sujet de votre dépendance. Cette dernière solution, qui a notre préférence, permet de lever toute forme de malaise et surtout, vous amènera sans doute à prêcher vos convictions, qui sait, peut-être aurez-vous l'occasion de convertir les plus peignoir-sensibles. Commencez par exemple ainsi : « Je vois que vous regardez mon peignoir d'un air narquois, ou peut-être envieux. Vous devriez tenter la peignoir-attitude. Savez-vous que le port de ce vêtement a une influence immédiate sur l'humeur ? »

Trucs et astuces

Normalement à ce stade, vous devez ressentir assez d'assurance pour croiser le regard des non-peignoirs. Osez leur sourire : vous serez étonné par la force de bien-être que vous dégagez : elle se lira dans leurs yeux. C'est le moment de vous lancer.

Il est bien de savoir lancer une conversation. Encore faut-il veiller à ce qu'elle ne retombe pas. La meilleure astuce est d'amener insensiblement la conversation vers vos sujets de prédilection, vos pratiques personnelles... Trouvez par exemple le moyen de parler de votre passion pour la slow-pétanque ou pour la danse-peignoir. Si vous vous y prenez bien, vous aurez une opportunité de proposer à vos nouvelles relations de participer à une séance d'initiation : une bonne occasion de les revoir, de lier amitié et de vous montrer brillant et convivial.

Ne vous précipitez pas sur tous les inconnus. Quelques-uns suffiront pour constituer progressivement votre cercle d'amis.

Vous pensez être définitivement prêt à vous lancer dans le monde ? Vérifiez-le avec notre test spécial mondanités .